02 juillet 2008

sans titre

...son cœur bat il en perçoit les élancements dans sa poitrine comme une grande chauve-souris qui part dans la nuit et ce mouvement incessant se fait maintenant plus violent et cela sans la moindre raison il ne sait pas pourquoi son métabolisme a réagit il était là tranquillement assis dans son jardin un livre policier sous les yeux un vent paresseux caressait sa joue gauche plantes et fleurs le charmaient de leurs multiples odeurs des enfants jouaient au loin et maintenant il pense à autre chose ou plutôt à rien en particulier les mots se vides un à un de leurs significations il ferme son livre consterné ses paupières s'abaissent et il s'élance dans le vide très lentement le sol se rapprochant à une vitesse infinie puis il rouvre les yeux agrippés à sa chaise longue pour revenir à une certaine réalité et il se lève d'un bond mais ce mouvement est une erreur fatale son cerveau lui donne aussitôt des coups de poings sous sa boîte crânienne à n'en plus finir oulala et s'il avait une crise subite de je ne sais quoi et qu'il se retrouvait crevé par terre avec du sang dans ses oreilles? il vaut mieux avoir des pensées plus positives alors en titubant il revient à la maison et passe dans la cuisine il ne connaît qu'un seul moyen radical pour mettre fin à cette douleur il ouvre une armoire fouille la referme mais où l'a-t-il mis ? ah, ça y est il le trouve dans la dernière armoire il doit faire une pause il voit maintenant des lumières jaunes oranges mauves qui explosent devant lui et brouillent sa vue c'est insupportable il faut vraiment arrêter ça il pose résolument le revolver sur sa tempe prend une profonde inspiration et appuie sur la détente...

Posté par nicocans à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sans titre

Nouveau commentaire